Exposition du 9 avril au 12 mai 2019. Miss Pop Art Paris. 9, rue François Miron 75004 Paris

Michel Sabah présente des pièces. Les pièces d’un puzzle. On y voit des personnages féminins, des sujets, des modèles, des muses ?
Uniquement des portions d’images, extraits, fragments, parts, parties. Parties ou sur le départ, tournées, détournées, tronquées comme pour évoquer pudeur, perte, éloignement ou disparition. Des silhouettes en fuite, en mouvement ou en devenir, dont le regard vient de se dérober ou juste avant qu’il ne vienne croiser le vôtre… Des femmes sans regards comme pour se défier, se méfier de la séduction d’un œil qui frise, plisse ou se ferme qui éloignera le photographe de son objectif propre. C’est l’humain qui l’intéresse, mais à travers une trace laissée sur le chemin d’un destin, un instant révélateur entre prochaines étapes et épreuves passées qu’il tente d’emprunter. S’agit-il de la quête de la féminité ou de ses origines, d’un futur, du sens de la création ou de l’origine de sa propre singularité d’artiste ? Il juxtapose et observe. Il imprime, tente d’associer les pièces, cherche les liens. Il joue à dénouer, puis présente un dénouement, éphémère. P.K.